Les BP REA en terre basque, jour 2

Au matin du mercredi, nous avons assisté à la présentation de l’agriculture des Pyrénées Atlantiques et plus particulièrement du Pays Basque par un formateur des BTSA PA du CFAA de Hasparren. Nous avons découvert une agriculture essentiellement orientée vers l’élevage des brebis laitière avec en complément des élevages complémentaires de porcs basques ou de blondes d’aquitaine. Les agriculteurs locaux ont fait ce choix en raison du relief accidenté. Les productions végétales sont dominées par la production de de maïs plutôt dans les plaines et un engouement certain pour les installations en maraîchage.

A la suite de cette entrevue, nous sommes montés en altitude pour faire une étude paysagère des environs. L’objectif de cette excursion était de repérer la dynamique de ce territoire juste en observant le paysage c’est à dire les divers espaces, l’organisation parcellaire, l’habitat, les infrastructures, la faune, la flore…

Nous avons ainsi pu apprécier l’impact de l’agriculture sur la zone étudiée.

Le pays basque offre des paysages diversifiés : vallées, montagnes pyrénéennes et océan Atlantique. Par son relief et l’influence du climat océanique, ce paysage se prête principalement à l’élevage sur de petites et moyennes structures.

Dans l’après-midi, l’association du porc basque Kintoa nous a ouvert ses portes aux Aduldes afin de nous faire découvrir ce petit cochon rustique. Capucine PICAMOLE, l’animatrice nous a présenté l’organisation de la filière. Puis nous sommes allés visiter la structure de Pierre OTEIZA un des producteurs à l’origine de la démarche AOC. Il s’agit d’un porc élevé en plein air, soumis au cahier des charges Kintoa. Pierre Oteiza est le sauveur de cette race aujourd’hui emblématique du pays Basque connue pour son jambon affiné de manière naturelle (un réel régal car nous avons pu le déguster!!!). Ce porc rustique, à croissance lente, produit une viande de grande qualité, grâce à un pâturage en moyenne montagne, et un confort de vie que beaucoup de porcs lui envieraient.

 

Fabien, Joen, Sébastien C, Raphaël et Olivier.

image_pdfPDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *