Nous écrire

Choisir sa prépa médecine à Besançon

Dans les faits, concourir à l’issue du PACES (Première Année Commune des Études de Santé), relève du parcours du combattant. Les motivations, si elles sont bien présentes, ne suffisent pas toujours à relever le défi. Une prépa médecine met en œuvre des moyens et des outils pédagogiques destinés à préparer les étudiants à affronter ce challenge, en Bourgogne Franche-Comté comme ailleurs. Et ce, pour leur donner les meilleures chances possibles d’accéder au métier qu’ils souhaitent exercer. C’est sans compter la réforme qui bouleverse le modèle pour cette rentrée 2020.

Comment fonctionne une prépa médecine ?

Les écoles privées spécialisés proposent des accompagnements sous plusieurs formes. Ouvertes à tous, ces différentes alternatives couvrent l’ensemble des besoins des étudiants dans le cadre de leur préparation au concours. Les différents formats :

Durant la première année de médecine en fac, les prépas proposent d’accompagner les étudiants de deux différentes manières. Soit en dispensant des cours régulièrement le soir ou le week-end. Soit en organisant des stages intensifs durant les congés scolaires. Préalablement à l’entrée en première année de fac, la prépa médecine prend la forme d’une prépa 0. Ce format équivaut à une année de césure entre l’obtention du baccalauréat et l’entrée en première. Elles peuvent également proposer une pré-rentrée, voire un accompagnement dès le lycée en Terminale.

Les vertus d’une prépa médecine

La transition entre le lycée et la faculté revêt un caractère brutal auquel il faut se préparer. Par ailleurs, la compétition est rude, et les étudiants ne peuvent pas prétendre passer plus de deux fois le concours de fin de première année. Une prépa PASS offre des avantages non-négligeables quant à :

  • L’acquisition de méthodes de travail
  • La stimulation par les encouragements
  • L’appréhension d’un rythme de travail soutenu et constant

Les réformes récentes du PASS

La rentrée 2020-2021 marque une nouvelle étape dans le cursus de formation. La voie s’ouvre plus largement, les épreuves changent, mais la sélection reste ardue.

  • Le PACES, jusqu’alors voie unique se scinde en deux parcours distincts : le PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé) et la LAS (Licence avec Option Accès Santé)
  • Le numerus clausus devient numerus apertus. Chaque faculté de médecine, sous la houlette des agences régionales de santé, peut maintenant décider du nombre de places disponibles
  • À l’issue de leur première année, les étudiants seront sélectionnés sur leurs résultats et non plus via les fameuses épreuves de QCM. Charge aux universités de composer les épreuves orales et écrites qui sanctionneront le passage en seconde année

Comment se préparer mentalement ?

Lorsque l’on s’engage dans cette filière, c’est une année extrêmement dense qui se profile. Il convient donc de s’y préparer afin de garder jusqu’au bout un moral d’acier, contributeur de succès. Pour cela, quelques techniques simples existent.

Aménager un espace de travail favorable

  • Un bureau confortable où il est agréable de passer du temps
  • Des outils fonctionnels et fiables qui accompagnent l'étudiant fidèlement
  • Un espace éloigné des tentations qui pourraient perturber les séances de travail

Gérer son temps et son énergie

  • Anticiper sur la masse de travail, faire des to do list, planifier son agenda
  • Aménager des moments de détente, maintenir quelques activités sportives, préserver la qualité du sommeil

Stimuler vos révisions

  • Partager des moments de révision avec d’autres étudiants
  • Se conditionner en préparant les épreuves écrites et orales grâce à des annales et des mentors

Se coacher en bonne connaissance de soi-même

  • Quelles méthodes d’apprentissages vous conviennent le mieux ?
  • Fixer l’objectif final constamment pour passer les caps douloureux

Quels sont les débouchés ?

Quelle que soit l’université, Besançon ou toute autre, les filières sont organisées de la même manière. Le MMOPK est divisé en deux grandes catégories : MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie

  • Médecine : permet de devenir médecin généraliste, médecin spécialisé (chirurgien, gynécologue, neurologue, pédiatre, pneumologue, psychiatre, gériatre, dermatologue, cardiologue, etc.) ou chirurgien
  • Maïeutique : débouche sur le métier de sage-femme et peut faire l’objet de spécialisations comme la sexologie, l’échographie obstétricale, la recherche clinique, etc
  • Odontologie : donne accès au métier de dentiste, chirurgien-dentiste, orthodontiste, etc
  • Pharmacie : permet de travailler aussi bien en milieu hospitalier qu’en officine, voire dans le domaine industriel lié au monde médical

K pour Kinésithérapie

Cette spécialité fait l’objet d’un parcours d’étude particulier auquel vous aurez accès d’office via la PASS mais, pas forcément via la LASS. Il convient à ce titre d’être vigilant lors des choix sur Parcoursup. Chaque université précise si la Licence avec Option Santé qu’elle propose offre une passerelle possible en kinésithérapie. Quoi qu’il en soit le métier de kinésithérapeute, bien qu’il s’exerce majoritairement en profession libérale, trouve des débouchés à l’hôpital, en centre de rééducation, en maison de retraite, en Ehpad (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et en établissements thermaux.

Comment choisir sa prépa médecine en Bourgogne Franche-Comté ?

Parmi les possibilités offertes, faire le bon choix entre les programmes dispensés par les facultés elles-mêmes ou par les différents organismes privés est essentiel. Différents critères peuvent orienter vos choix.

Le prix

Les prix peuvent varier d’une proposition à une autre. Néanmoins, s’il est vrai qu’un effort financier s’avère nécessaire, il doit être rapporté aux résultats obtenus. L’investissement conditionne potentiellement un passage plus rapide au niveau supérieur.

Les effectifs

Plus la densité d’élèves est élevée, plus l’attention portée par les tuteurs et enseignants se divise. Dès lors, et puisque vous choisissez d’intégrer une prépa PASS pour la proximité, la question de l’effectif est prioritaire.

Les outils et l’équipe pédagogiques

Les méthodes pédagogiques diffèrent d’un établissement à un autre. Ainsi, aujourd’hui, les formations en général sont de plus en plus numériques (en complément du présentiel). C’est le gage de pouvoir accéder aux ressources librement. Certaines proposent même des cursus à distance, signe de leur agilité. Par ailleurs, une équipe pédagogique faisant l’objet de bonnes références, rassure quant à la qualité des contenus et à la propension à s’adapter aux nouvelles réformes.

La densité de l’enseignement

Quels sont les formats et les cadences offertes par les prépas ? Combien de concours blancs dans l’année ? Ce sont les questions à se poser afin de s’assurer que les plannings proposés conviennent à votre propre organisation parmi des contraintes autres. Préparer médecine est un engagement fort qui peut être lourd de conséquences. Intégrer une prépa PASS à Besançon, quel que soit le format, c’est se donner les moyens d’accéder à un projet de vie. Se préparer tout en étant accompagné pour maintenir un rythme et conserver l’énergie est un facteur clé de succès.

Catégories
Mots clés
Notre média est engagé à inciter chacun à œuvrer pour le maintient et la préservation de notre environnement. Chaque geste du quotidien peut avoir un rôle dans ce sens. Merci de nous soutenir et bonne lecture à tous. Blog dédié aux thématiques suivantes : santé, environnement, médical, écologie, bien-être, ...